Bienvenue sur Hormone-Peptide.com - Le spécialiste HGH, Peptides & SARM's

Blog Post

Les SARMS, une nouvelle alternative aux Stéroïdes ?

Certains en rêvent. D’autres n’osent sauter le pas. Et enfin, certains n’arrivent même plus à s’en passer. Les stéroïdes fascinent autant qu’ils inspirent la crainte. Et pour cause, il y a autant de bonnes raisons de leur faire appel que de les éviter.

Adulés tout particulièrement dans les domaines du sport professionnel, de la compétition et du culturisme ou encore du fitness, les stéroïdes ne sont pas toujours utilisés à bon escient, par ignorance ou idées reçues.

 

L’univers des stéroïdes

 

L’histoire des stéroïdes débute en 1931, en Allemagne avec le chimiste Adolf Butenandt, lorsqu’il réussit à extraire 15 mg d’androstérone à partir de dix mille litres d’urine mâle. En 1934, continuant ses recherches, il arriva à reproduire la même hormone de manière synthétique.

En 1939, les scientifiques Adolf Butenandt et son collègue Lavoslav Ruzicka découvrent alors une hormone encore plus puissante : la testostérone. Ils pensent alors que cette hormone apporte puissance et jeunesse. Certaines sources rapportent même que les soldats allemands recevaient des doses de testostérone pour développer leur agressivité.

Il faudra attendre, cependant, la chute du troisième Reich, pour que l’URSS s’intéresse à la testostérone. À partir de là, en multipliant leurs recherches,  les scientifiques comprennent mieux le fonctionnement et les apports de la testostérone dans le corps. Ils découvrent tout particulièrement que la Testostérone permet de développer la masse musculaire. La testostérone fait donc son entrée chez les athlètes et dans le monde du culturisme.

De son côté, le docteur  John Ziegler va créer un analogue à la testostérone, disposant moins d’effets néfastes pour le corps : le méthandrosténolone. Ainsi apparut le Dianabol, nom commercial de la molécule de méthandrosténolone.

Depuis, les stéroïdes sont devenus des compléments indispensables pour les sportifs désirant dépasser leurs limites et améliorer leurs performances. Leurs utilisations autorisées dans certains pays restent cependant limitées dans d’autres, voire illégales dans les pays comme la France. Et pour cause, les stéroïdes disposent autant de propriétés extraordinaires que d’autres, néfastes pour le corps.

 

Les effets positifs des stéroïdes

 

De manière générale, les stéroïdes provoquent deux effets : des effets androgéniques, en accentuant les caractères sexuels masculins, et des effets anabolisants permettant ainsi le développement de la masse musculaire et de diminuer la masse graisseuse.

Les stéroïdes sont donc particulièrement recherchés pour leurs propriétés anabolisantes. Ainsi une cure de stéroïdes va agir comme une véritable potion magique en permettant à son utilisateur de bruler les graisses rapidement, de développer sa masse musculaire de façon extraordinaire et d’acquérir une force supérieure. De plus, les stéroïdes vont stimuler la libido. Des qualités qui vont réveiller le surhomme qui sommeille en vous !

Effectivement, les stéroïdes vont stimuler le processus de synthèse des nutriments, facilitant ainsi la circulation de l’énergie et le renforcement du travail musculaire.

 

Les effets négatifs des stéroïdes

 

Malheureusement, les effets extraordinaires des stéroïdes ne sont pas sans risques. Effectivement, ces derniers s’accompagnent de nombreux effets également négatifs pour le corps. Certaines personnes ne développeront pratiquement que très peu d’effets néfastes alors que d’autres subiront les effets les plus dangereux.  Chaque organisme va donc être plus ou moins sensible aux effets néfastes des stéroïdes. Il est donc important lors de leur utilisation, de bien respecter le protocole de cure (dosage, injection…) et de rester vigilant à certains signes.

Parmi les effets négatifs, les stéroïdes peuvent entrainer l’apparition des problèmes suivants :

  • Augmentation de la pilositĂ©,
  • Une peau plus grasse, accompagnĂ©e d’acnĂ© prononcĂ©e
  • Hypertension artĂ©rielle,
  • Une augmentation des risques d’accident cardiaques. Les stĂ©roĂŻdes peuvent entrainer une hypertrophie du ventricule gauche du cĹ“ur. Cette dĂ©formation va stimuler la production du mauvais cholestĂ©rol. Ce dĂ©sĂ©quilibre va provoquer des lĂ©sions dans le foie pouvant conduire Ă  un cancer du foie.
  • Un affaiblissement des tendons

Ces effets peuvent être constatés aussi bien chez l’homme que chez la femme.

Cependant, selon la dose et la durée du traitement :

Les femmes peuvent constater une chute de cheveux, la voix qui devient grave, une réduction de la poitrine et un cycle menstruel perturbé.

Du côté de l’homme, les stéroïdes peuvent développer la poitrine masculine. Les hommes vont alors constater un développement de leurs seins. Ils sont dans ce cas-là, victimes de gynécomastie.  Pendant la cure, le taux de production de testostérone naturelle va diminuer, voir disparaître dans le corps, à plus ou moins long terme. Il faut toujours beaucoup de temps, plusieurs mois, pour retrouver un taux de production de testostérone normal. Les cures de stéroïdes augmentent le risque de développement de cancers de la prostate. Enfin, l’utilisation de stéroïdes peut faire naitre une calvitie chez certains hommes.

Cet énoncé des effets néfastes pour le corps, aussi bien pour l’homme ou la femme est exhaustif, et loin d’être complet. Restez vigilant et attentif durant votre cure, au moindre signe suspect. N’hésitez surtout pas à en parler à votre coach médical.

De plus, n’oublions pas que beaucoup de stéroïdes se présentent sous forme injectable. Leur prise demande un certain courage pour ceux qui redoutent les piqures. Et beaucoup se demandent comment réaliser une injection conforme.

Enfin, selon le pays où vous résidez, n’oubliez pas que dans certains endroits, les stéroïdes sont considérés comme produit dopant donc illégaux.

 

Les SARMS, une toute nouvelle alternative aux stéroïdes

 

Les SARMS apparaissent dans les recherches scientifiques à partir de 1998. Ils ont été découverts dans le cadre de la recherche contre le cancer et l’ostéoporose. SARMS désigne littéralement « selective androgen receptor modulators », en d’autres termes, les SARMS correspondent à des modérateurs permettant de stimuler les récepteurs des androgènes des tissus. En effet, les SARMS attirent par leurs propriétés de sélections. Ils ont effectivement la capacité de  stimuler ou de bloquer les récepteurs androgènes des tissus. Dans un tel cadre, ils peuvent donc fournir les mêmes bénéfices que les stéroïdes tout en minimisant les risques d’effets secondaires.

Les SARMS vont mimer les effets anabolisants de stéroïdes et permettre ainsi à ceux qui souhaitent les utiliser :

  • D’augmenter leur masse musculaire
  • De rĂ©duire les graisses prĂ©sentes dans le corps
  • D’obtenir une sèche de qualitĂ© en empĂŞchant la fonte des muscles et en Ă©liminant les graisses superflues,
  • D’apporter un accompagnement dans la cicatrisation des blessures.

 

Les avantages de l’utilisation des SARMS en remplacement des stéroïdes

 

Les capacités des SARMS attirent beaucoup le monde sportif et tout particulièrement les bodybuilders.

Effectivement, les SARMS vont leur apporter les bénéfices similaires de la testostérone, à savoir augmentation de la masse musculaire, prise de force, diminution des masses graisseuses et stimulation de la libido.

Avec les SARMS, les athlètes diminuent aussi les risques causés par l’utilisation des stéroïdes.

Avec les SARMS, aucune toxicité hépatique n’est redoutée, ni aucune conversion en Dihydrotestostérone ou en œstrogène. Le produit est aussi indétectable lors de contrôles antidopage. Et enfin, les SARMS se prennent sous forme orale, donc finie les tourments liés aux aiguilles et à la peur des piqures.

À ce jour, les deux SARMS principalement utilisés sont l’Ostarine et l’Andarine.

L’Ostarine représente le plus puissant des SARMS. Il est utilisé pour des cures de prise de masse sèche. L’Ostarine agit positivement sur le renforcement musculaire, sans être accompagné des effets négatifs des stéroïdes traditionnels ; tandis que l’Andarine est utile pour des cures de sèche ou de perte de poids puisqu’il aide à la réduction des graisses, tout en maintenant la masse musculaire acquise. Souvent comparé au Winstrol, puisqu’il permet d’obtenir une silhouette fine, sèche et dure, de développer sa force et son endurance, l’Andarine ne possède pas cependant les effets négatifs du Winstrol.

 

Les effets négatifs des SARMS

 

Comme nous l’avons vu plus haut, par leur capacité de sélection, les SARMS ne développent pas les effets dangereux des stéroïdes. Là est leur principale qualité, de fournir les mêmes résultats que les anabolisants sans en subir de graves conséquences pour la santé.

Néanmoins, les SARMS ont quelques effets secondaires légers :

Concernant l’Ostarine, sa prise peut s’accompagner d’une légère fatigue, de nausée, d’une anémie ou encore de diarrhée.

L’Andarine de son côté peut entrainer des troubles de la vision.

Mais les effets secondaires des SARMS ne sont pas plus développés d’où leur grand intérêt dans les cures de prise de masse sèche, de sèche ou de perte de poids.

Alors, face à cette nouvelle découverte des SARMS, faut-il oublier les cures de stéroïdes ? Il faut savoir que le principal atout des SARMS réside dans le fait de limiter les effets secondaires dangereux pour la santé. Il est désormais possible de dessiner son corps, sans prendre trop de risques. Cependant, il faut aussi noter que même si les SARMS agissent sur la prise de masse sèche ou sur la perte de poids, leurs résultats restent toutefois, moins spectaculaires que ceux obtenus avec des stéroïdes. De plus, pour obtenir des résultats visibles, la cure de SARMS sera plus longue que celle des stéroïdes.

Alors, à vous de voir, selon vos objectifs et votre sensibilité aux stéroïdes. Si vous ne recherchez pas de résultats spectaculaire, mais juste, dessinez votre corps en affirmant vos muscles, alors autant vous tournez vers les SARMS, qui restent le meilleur choix pour votre santé.

Si par contre, vous désirez des résultats plus probants et rapides, alors les stéroïdes rempliront vos attentes. Mais avant leur utilisation, surveillez bien votre tolérance à ces produits. Si vous constatez l’apparition d’un des signes secondaires dangereux, arrêtez immédiatement le traitement. Prenez avis, auprès de votre coach médical et peut être poursuivez avec les SARMS.

Comments (3)

  1. Roberto mars 14, 2018 at 8:23 Reply

    Peut on vraiment gagner un important volume musculaire avec des SARMS? Genre 10kg pendant 8 semaines comme avec les stéroïdes?

  2. CHARMS septembre 28, 2017 at 2:31 Reply

    Tout cele me parait très bien sur le papier. Mais qu’en est-il Ă  l’usage?

  3. martines sébastien septembre 24, 2017 at 4:05 Reply

    bonjour,
    j’aimerais savoir plusieurs chose peut on couplĂ© plusieurs sarms dans une seule cure? par exemple peut on rendre de l’ostarine et de l’andarine pendant la mĂŞme cure?
    une pct est t’elle nĂ©cessaire ?
    pendant combien de temps peut on prendre les sarms ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *